Rechercher un article, un évennement, un acteur à l'aide de mots clé    

La Chapelle Onzerain au 18ème: Chorographie par l,abbé BORDAS

Auteur : rplb  Créé le : 23/05/2013 15:28
Modifié le : 23/05/2013 15:29

 

Histoire chorographique de La Chapelle Onzerain

Au 18ème, les villages de l'Ouest du département du Loiret étaient rattachés au comté du Dunois

Quelques informations liminaires sur l'Abbé BORDAS et l'histoire du Comté de DUNOIS ,

L’œuvre de l'Abbé BORDAS, ancien curé d'Ymonville qui a été rééditée en 1884 puis plus récemment en 2007 se situe dans la continuité de travaux réalisés sur cette région par quatre auteurs

L'étude chorographique (histoire d'un Pays) de l'Abbé BORDAS a été publiée en 1762.

Elle faisait suite au travail de Raoul BOUTRAYE, rédigé en latin en 1627.

César-Augustin COSTE avait composé un poème sur le Comté en 1604.

L' Abbé GARCIS avait lui, écrit un petit mémoire sur la période 1567-1598 qui venait compléter le travail de Michel MARTIN qui rédigea son œuvre en1575 .

En français du 18ème

LA CHAPELLE-ONZERAIN, alias OZANNE, (Capella Ozannæ, Ozorenium), on dit auffi Chapelle-Ozerain, à onze mille toizes de Châteaudun, de fon élection & de fon Archidiaconné avant l’érection de l’Evêché de Blois. St Martin eft patron de fon Eglife.

La troisième année de l’épifcopat de Geoffroy de Leves, c’eft-à-dire l’an 1119, Eudes Le Roux, chevallier, refidant à Orléans, remit au dit Evêque la moitié de la Chapelle-Ozanne, par les mains de Gaufcelin, Archidiacre de Dunois, &, fuivant l’intention du mefme chevallier, l’Archidiacre, par ordre de l’Evêque, la donna à Guillaume, cy-devant moine de Marmoutiers &, pour lors, abbé de St-Père ; témoin, entre autres, Garin, preftre, neveu de l’Archidiacre & chanoine de Ste-Marie ; il n’eft point dit de laquelle, & c’étoit peut-eftre de celle de Châteaudun (a).

Eudes Le roux ne tarda pas à augmenter fes libéralités pour les RR. de St-Père, en leur donnant ce qu’il f’étoit réfervé à La Chapelle-Ozanne en terres, dixmes, champarts & fiefs ; il renonça à fes droits fur le pourpris & entrée de l’Eglife, excepté qu’un de fes ferviteurs auroit pouvoir de fe baftir une maifon près l’entrée de la ditte Eglife. Il fut accordé, par le mefme acte, que les religieux feroient baftir une Eglife à Tournoify ; que les menües dixmes feroient au preftre qui defferviroit Tournoify, excepté celle de laine, que le moine de Tournoify partageroit, ainfi que celle de bled, &c., avec le moine de La Chapelle-Ozanne, à condition cependant que ce dernier n’en payeroit point de fa maifon ni de fon labourgae. Le tout fut fait du confentement de la femme de Robert Le Roux, d’Adhéranne & Euftache, leurs fils, de Rotrude, leur fille, de Robert de Membrolles, de qui il tenoit ces chofes en fief, de fes freres Guillaume & Gervais, de Graon, dit Queüe-d’Hyrondelle ; préfents : Robert du Vieux –Allonne, &c. (a).

Les enfants de Maurice Balgerel, fçavoir : Garin & Gaultier, Melifende, femme de Garin, & leur fils Etienne, voulurent inquieter les religieux fur ces donations, mais il f’en défifterent devant Richer, fucceffeur de Gaufcelin dans l’Archidiaconné de Dunois, & Hervé Doyen ; prefents : Robert de Membrolles, Robert Aculeus junior, qui pouvoit eftre feigneur d’Imonville, Guillaume de Bene, que je préfume parent d’Aculeus, Ebrard Britellus & autres.

Il refte encore dans le bourg de La Chapelle-Onzerain un fief de fon nom & une maifon feigneurialle, dont les propriétaires reçoivent les droits honorifiques dans l’Eglif. C’étoient apparemment les propriétaires de ce fief qui portoient le nom d’Onzerain dans le XIIIe fiécle. L’an 1208, Guillaume Onzerain, écuyer, donna fon confentement, en qualité de feigneur de fief, au don de la dixme des Solliaus, fait aux religieux de Bucy, dans la foreft de Montpipeau ; &, l’an 1215, Potin de La Chapelle-Onzerain donna aux religieux de Voifins, cy-devant de Bucy, la dixme du bled de Loupille. Le mefme fief appartenoit à la famille de La Foreft, réfidente à Sancheville ; en 1639, à Loüis de Villequoy & Marie de Brandons, fon époufe. M. d’Erviers de Mofni en eft devenu poffeffeur par fa femme.

  1. Cartulaire de St-Père, Novus Aganus, p.42

 


Partager | |