Rechercher un article, un évennement, un acteur à l'aide de mots clé    

La Croix de Villemain Charsonville

Auteur : Admin  Créé le : 29/11/2019 13:48
Modifié le : 29/11/2019 14:18
Exporter l'article au format pdf

Cet article poursuit, en avant première du projet< I 2PLB> ce que ambitionne de recenser pour mieux faire connaître tous les éléments constituant le patrimoine remarquable du Pays Loire Beauce..

La commune de Charsonville, grâce à l'énorme travail de Patrick THAUVIN-GASNIER, apporte ici, complété ultérieurement par la géolocalisation, ce qui peut être envisagé pour chacune des 48 communes du Pays Loire Beauce

La Croix de Villemain

Après le dernier virage de la route, avant d’entrer (environ 300m) dans le hameau de Villemain, se dressait (croix accidentée depuis 2017), une croix de carrefour sur l’accotement. Elle est implantée à droite et parallèlement à la route. Elle porte aujourd’hui le nom du hameau de Villemain.

Avant le remembrement des terres, elle se trouvait au carrefour du chemin de Ouzouer Le Marché à Patay1 et de la route de Charsonville à Châteaudun, dans le secteur est.

Sur le plan cadastral napoléonien, levé en 1829, elle se nommait : « Croix Champenois ». Elle apparaît également sur la carte d’état major levé vers 1840 (voir les cartes ci-dessous). Sur un journal du Loiret de 1873 elle était nommée « Croix à Champenois ». Le nom Champenois (pour la plupart fermier) est présent à Charsonville depuis 1603. Cette croix fut certainement implantée à cet endroit par le propriétaire des champs voisins pour mettre les récoltes de ceux-ci sous la protection divine.

C’est une croix très simple en fer forgé, sans christ, agrémentée d’un anneau à l’extrémité des 3 bras. Les 3 anneaux2 symbolisent l’alliance de Dieu avec son peuple. Les deux volutes, servant d’arcs-boutants pour maintenir la croix sur son socle de pierre, sont perpendiculaires à la route. Pour résister au vent un renfort en fer (contreventement) a été soudé à l’arrière de la croix. La croix est fixée directement sur un socle formé par une simple pierre non taillée de forme circulaire (idem celle de la croix de Meslon).

En mars 2009 la croix fut accidentée par un automobiliste. La commune a pris en charge la mise en œuvre de la maçonnerie (socle en pierre brisé en deux parties) et la réfection de la croix a été assurée par Claude Dupuis. Les travaux étaient terminés pour le vendredi saint de l’année 2010.

Depuis 2017 la croix a été accidentellement abîmée (voir photo ci-dessous).

1 En 1707 ce chemin existait déjà et s’appelait déjà chemin d’Ouzouer à Patay

2 Le cercle est signe de perfection. L’arc est un pont entre le ciel et la terre. Dans la Bible, l’arc est signe de l’alliance divine avec l’homme : «  Quand l’arc sera dans la nuée, je le verrai et me souviendrai de l’alliance éternelle qu’il y a entre Dieu et tous les êtres vivants… » (Genèse, 9, 16)

La Croix de Villemain

Schéma de la croix

Photo 2017- Croix accidentée depuis 2017

Carte IGN 2017

Carte IGN 1950  Croix à l'intersectionde la route et du chemin

 

Carte d'étyat major levée vers 1840 - Croix à l'intersection de la route et du chemin

 

 

La croix de Villemain en 2019


Partager | |