Rechercher un article, un évennement, un acteur à l'aide de mots clé    

La légende de la Coccinelle," bête à Bon DIEU"

Auteur : Gaston  Créé le : 20/07/2018 14:18
Modifié le : 20/07/2018 14:19
Exporter l'article au format pdf

Loirebedauce-encyclopedia relaie toutes les légendes ou histoires qui sont partie intégrante de notre culture commune. Aujourd'hui l'un de nos contributeurs bénévoles nous propose lune bien belle histoire, celle de la coccinelle"bête à Bon Dieu

 

Une belle petite histoire ....


  Les coccinelles sont appelées familièrement les bêtes à bon Dieu .

Ce surnom est tiré d’une légende remontant au Xeme siècle.

L’histoire raconte qu’au Moyen Âge, un homme a été accusé d’un crime qu’il n’avait pas commis.
Condamné à mort pour ce meurtre commis à Paris, cet homme, qui clamait son innocence, a dû son salut à la présence du petit insecte.
En effet, le jour de son exécution publique, le condamné devait avoir la tête tranchée.
Mais une coccinelle se posa sur son cou.

Aussi le bourreau enleva la coccinelle très délicatement et releva sa hache afin de trancher le cou du jeune homme.
Quelle ne fut pas alors sa surprise lorsqu’il constata que la coccinelle était de retour sur le cou du pauvre garçon !
Le bourreau eut beau insister, mais la coccinelle était obstinée, à tel point que le roi d’alors (Robert le Pieux) intervint, considérant que l’évènement était un miracle et que la coccinelle accomplissait là une mission divine.
Le roi Robert II (972-1031) décida de gracier l’homme.

Quelques jours plus tard, le vrai meurtrier fut retrouvé. Les spectateurs persuadés que le Tout Puissant avait envoyé  la coccinelle pour sauver cet innocent, lui donnèrent le nom de Bête à Bon Dieu .
Dès lors les gens de Paris parlaient de la bête du bon Dieu et plus personne n’aurait écrasé ce petit insecte au risque de commettre un sacrilège

 

Aujourd’hui , la coccinelle est connue pour porter chance et est la meilleure amie des jardiniers !
Cette histoire s’est très vite répandue et la coccinelle fut dès lors considérée comme un porte-bonheur.


Partager | |