Rechercher un article, un évennement, un acteur à l'aide de mots clé    

Le Temple de Bricy: son histoire

Auteur : Gaston  Créé le : 23/09/2018 16:55
Modifié le : 25/09/2018 08:55
Exporter l'article au format pdf

Loirebeauce-encyclopedia s'attache, autant que faire se peut de mettre à la disposition du plus grand nombre, toute information, pouvant améliorer et compléter la connaissance de l'histoire de nos villages.

L'article ci-après exposé par Louis PEREREAU lors d'une dernière visite de village,  raconte l'histoire du temple de Bricy. Il constitue un élément supplémentaire à verser à l'histoire du protetantisme dans notre Pays.

<

<ème siècle, pendant la Réforme, le protestantisme rencontrait un vif succès. Les «Nouveautés luthériennes» comme on les appelait en Beauce avaient d’ardents prédicateurs.

Avec la 1ère guerre de religion, le protestantisme fut décimé par les persécutions, réduit par les massacres, l’émigration et les guerres civiles, de majorité qu’il était s’est retrouvé en minorité.

En 1685, avec la révocation de l’Edit de Nantes, la baisse s’accentua.

D’après l’Almanach des protestants publié en 1809, Bricy appartenait à l’oratoire de Patay qui avait été organisé dès les premières années du 19ème siècle.

Cet oratoire fut supprimé en 1810. Malgré cela les protestants continuèrent à célébrer le culte et à catéchiser les enfants à l’insu des autorités. Le culte se célébrait secrètement dans les bois de la Conie à Maison Rouge ou dans des fermes isolées comme la Ferme de la Borde à Bricy avec le risque de voir les autorités locales murer les maisons incriminées.

Des sortes d’écoles primaires se transportèrent dans différentes communes et notamment à Bricy. C’est dans un grenier de la ferme de La Borde que les protestants de notre commune et des villages alentour se réunissaient (un des trois escaliers en pierre subsiste toujours à l’extérieur pour accéder au grenier). A l’époque de la moisson, après leur journée de travail, une trentaine de domestiques de la ferme se réunissaient pour entendre des lectures.

Vers 1820 tout change en Beauce, un certain M. Henry Pyt ouvre la voie de la restauration des églises protestantes. Un consistoire est créé à Patay.

Le pasteur de Patay constate la venue aux réunions de plus en plus de monde. Le besoin d’un lieu de culte à Bricy devint impérieux. A cette époque, on comptait 232 protestants dans le canton de Patay dont 29 à Patay et 78 à Bricy.

Grâce à une souscription des fidèles, un temple fut élevé. Le prix de la construction s’éleva à 4 282 F. C’était un lieu modeste, éclairé d’une seule fenêtre à volets verts, à cheminée apparente sur le toit pour qu’on le ne distingue pas des maisons voisines. Au-dessus de la porte à laquelle on accédait par trois marches de pierre, se trouvait l’inscription «A Jésus-Christ» et la date : 1836. Il fut inauguré le 9 octobre 1836 (vous pourrez voir un dessin du bâtiment de l’époque sur le petit fascicule disponible à l’entrée).

Une école fut construite derrière le temple en 1842 (maison d’habitation qui subsiste toujours sur le côté du Temple et a été acheté par un particulier). En 1854 un terrain fut acheté et aménagé en cimetière.

En 1895, l’église protestante a rénové entièrement le temple : les murs ont été relevés, la fenêtre à volets remplacée par des baies avec vitraux et un vitrail mis en façade.

L’école fut fermée en 1900 mais le Temple garda son activité de culte jusqu’en 1979.

Lors des cérémonies du 8 mai et 11 novembre, avant de se rendre au monument aux morts au cimetière, une cérémonie protestante avait lieu au Temple après la cérémonie religieuse. Tous les habitants de la commune y participaient ainsi que les enfants des écoles accompagnés par leur maître).

En 1990 le Temple fut mis en vente. La commune décida de l’acheter sous le mandat de M. Raymond Perdereau le 13 novembre 1990. Il fut réhabilité sous le mandat de M. Alain Jousset en 2009 en Maison des Associations. L’architecte a fait en sorte de garder l’esprit de ce temple en gardant notamment les vitraux intacts. La pierre au-dessus de la porte qui portait l’inscription « A Jésus Christ » a été retirée et est gardée intacte bien précieusement par la commune.

Après consultation des habitants, ce lieu fut baptisé salle «Le Temple» et inauguré le 9 octobre 2009.>>


Partager | |