Rechercher un article, un évennement, un acteur à l'aide de mots clé    

Croix de la place, Charsonville

Auteur : Gaston  Créé le : 06/11/2019 19:23
Exporter l'article au format pdf

Cet article inaugure, en avant première du projet< I 2PLB> ce que <loirebeauce-encyclopedia.fr> ambitionne de recenser pour mieux faire connaître tous les éléments constituant le patrimoine remarquable du Pays Loire Beauce..

La commune de Charsonville, grâce à l'énorme travail de Patrick THAUVIN-GASNIER, apporte ici, complété ultérieurement par la géolocalisation, ce qui peut être envisagé pour chacune des 48 communes du Pays Loire Beauce

 

La Croix de la Place

Croix buisée 2008

Cette croix est « illustrée » des deux côtés et se dresse actuellement sur la place publique à l’extrémité de l’allée menant à l’entrée de l’église (80m environ de l’église).

Le recensement des archives de la mairie, réalisé en 1871, précise que la croix actuelle, située à la pointe ouest de la place triangulaire de l’église, fut érigée sur la place publique par délibération du conseil municipal du 5 avril 1855. Le curé Roux (curé de la paroisse de Charsonville de 1853 à 1860) a très certainement béni cette nouvelle croix. L’implantation de cette croix intervient la même année que l’ouverture, en avril 1855, d’un registre pour les travaux d’alignement de la route traversant Charsonville (route départemental n° 5). Elle fut implantée sur la petite place située face à quelques habitations. Il était important qu’on puisse la lire des deux côtés. A-t-elle été implantée à cet emplacement pour être visible au carrefour des 2 routes et être dans l’axe de la « grande rue » ?

Il est peu probable que cette croix remplaça une ancienne croix car à l’emplacement de cette croix aucune autre croix n’apparaît ni sur la carte d’état major (1820-1866), ni sur le plan cadastral napoléonien de 1829 ci-dessous, ni sur le plan de 1670 ; pour la vente des terres de la ferme de la Grande Cour. Seul le dessin du puits (qui disparaîtra au début du 20 ème siècle) apparaît sur le plan de 1670.

Sur une photo de 1906 (voir extrait carte postale ci-dessous) la croix actuelle apparaît, fixée sur une stèle en pierre de forme carrée et posée au sol sur une base également carrée. La croix se situe devant le puits qui figure sur le plan napoléonien de 1829. Le puits fut arasé et remplacé, vers 1916, par une pompe mécanique manœuvrée à la main (voir extrait photo ci-dessous). Cette pompe à main a disparue, probablement en 1957, lors des travaux routiers de reprofilage du carrefour.

Une vue aérienne, prise en 1947, montre la position de la croix plus avancée vers le centre du bourg. Elle a été reculée de 15 à 20 mètres lorsque la place a été profilée, la première fois, en 1957. A cette époque, elle fut re-scellée sur la stèle d’origine (1855) et qui existe encore aujourd’hui, mais son socle carré et maçonné de pierre calcaire fut remplacé par un emmarchement circulaire en ciment.

Cette croix a été accidentée en 1973, la roue d’un camion s’étant détachée, elle est venue heurter la stèle et la croix se brisa à plusieurs endroits. La municipalité la fit restaurer sur place car faisant partie du patrimoine et les morceaux furent ré-assemblés à la soudure électrique par l’entreprise Dupuis. Des renforts furent incorporés à l’ensemble en conservant l’harmonie de la croix. La croix fut bénite, après restauration, par l’abbé Emmanuel Portheault, curé de la paroisse, le dimanche 8 juillet 1973.

Cadastre Napoléonien 1829

 

Pompe à eau à main disparue vers 1957

Vue aérienne de la place actuelle

Calice et hostie

 

M comme Marie

Cœur enflammé entouré d’une couronne d’épines et transpercé d’un glaive

 

Tables de la Loi (les dix commandements en chiffres romains)

 

Au centre de deux torches le symbole des 4 évangélistes

(Dans un vent de tempête et un feu fulgurant, le prophète Ézéchiel a vu les Animaux ailés supportant le trône de Yahvé. Il les décrit comme des « charbons ardents ayant l’aspect de torches ». Autre signification des torches : des forces lumineuses qui nous conduisent sur la voie spirituelle).

 

Sur une face : (Homme en haut, Aigle en bas, Taureau à gauche, Lion à droite)

Sur l’autre face (Homme en haut, Aigle en bas, Lion à gauche, Taureau à droite)

 

 

 


Partager | |